L’international doit rimer avec coopération et solidarité

Par Emilie Robert, co-présidente de Scènes d’enfance – ASSITEJ France

Dans la newsletter N°145 d’ASSITEJ International, je partageai mes inquiétudes et mes espoirs pour la coopération internationale avec les mots suivants, que je veux partager avec vous :

« A la mi-septembre, le ministère des Affaires Etrangères français a envoyé une note aux structures culturelles subventionnées suspendant toute collaboration avec des artistes malien·nes, burkinabé·es ou nigérien·nes au nom de la sécurité. Cette annonce a provoqué de nombreuses réactions de protestation en France et compromet des projets, faute d’issue prévisible aux conflits concernés.

Cette annonce m’a bouleversée, pas seulement parce que je partage actuellement un projet avec le directeur du Théâtre Soleil à Ouagadougou. Quelques semaines auparavant, j’étais à Johannesburg, accueillie avec mes collègues du Comité Exécutif, par l’ASSITEJ Afrique du Sud et le festival Craddle of Creativity. J’y ai vu des spectacles d’une grande force, en particulier ceux venus du continent africain. J’ai découvert des artistes remarquables, certain·es très jeunes, et participé à des temps de conférence et d’échanges vraiment intéressants. J’en suis revenue enthousiasmée par une telle richesse artistique et humaine. Exclure de tel·les artistes de projets futurs est pour moi inacceptable.

Quand la diplomatie assujettit l’art, elle oublie que celui-ci rassemble au-delà des frontières et ne peut se plier aux règles des conflits militaires et politiques. Il a ses propres confrontations, mais avant tout il relie entre eux des hommes, des femmes, des enfants, des jeunes, des artistes avec des spectateur·rices.

L’ASSITEJ International, à l’image de l’art, rassemble les artistes et les professionnel·les du monde entier, à travers son site et ses newsletters, mais plus encore évidemment aux Congrès et lors des Rencontres Artistiques. La prochaine rencontre aura bientôt lieu, à Belgrade et Novi Sad (Serbie) à partir du 20 novembre. Nous espérons y retrouver un grand nombre de membres de la communauté internationale du jeune public. […]

L’art relie et, plus encore, les arts vivants pour l’enfance et la jeunesse, qui rassemblent les générations et tous les publics. L’ASSITEJ International représente ces valeurs et ces liens. Le Comité Exécutif et l’équipe salariée en sont les vecteurs.

Membres de l’ASSITEJ International, rassemblons-nous, rencontrons-nous, soyons solidaires, en ligne ou en présence, en Serbie, à Cuba, et partout ailleurs chaque fois que l’occasion nous est donnée. Notre solidarité et notre engagement sont notre force face aux conflits politiques ou militaires, aux soubresauts et aux crises économiques et écologiques. »

En écho à cet édito, du côté de Scènes d’enfance – ASSITEJ France, nous avons signé le communiqué de Zone Franche protestant contre l’arrêt des coopérations avec les pays de l’Afrique de l’Ouest précités.

Aujourd’hui, nous exprimons notre solidarité avec les enfants, les familles et les artistes de Palestine et d’Israël. Nous n’oublions pas les Ukrainien·nes, les Afghan·es et toutes celles et ceux qui subissent le joug des conflits politiques et militaires. A l’international, nous devons être guidé·es par la coopération et la solidarité.

30 octobre 2023
182 Views

Les commentaires sont fermés