Jeune public et migration à Kristiansand

24 septembre 2019
240 Views

L’Espagne, la France et l’Italie présentaient ensemble un symposium “Jeune public et migrations” dans le cadre des Rencontres artistiques de l’ASSITEJ

Initié par Scènes d’enfance – ASSITEJ France, le symposium de Kristiansand réunissait des artistes et des responsables de projets culturels de trois pays méditerranéens dans lesquels l’actuelle crise des migrations engage fortement l’environnement artistique. Dans le contexte international des Rencontres de l’ASSITEJ, le projet visait à présenter, et à mettre en débat, plusieurs approches significatives, sans prétendre à l’exhaustivité, ni à l’expression d’un “point de vue européen”. Cependant, l’intensité de la crise, et l’étendue de ses implications politiques dans chacun des pays concernés font que, pour les intervenants, il est difficile de séparer le point de vue du professionnel de la culture, et/ou de l’enfance, de celui du citoyen. Tous revendiquent donc clairement la dimension politique de leur travail.

Au-delà, chacun a voulu aborder cette thématique en fonction des réalités spécifiques à son pays : la question de la restitution du sensible en Espagne à travers “Emotionarium 2”, une Action performative plurielle proposée par Jaume Bellò, responsable du département social à l’École d’art dramatique de Lleida; Le processus de création de “Waynak” (Cie Loba), dans des ateliers d’écriture impliquant des enfants réfugiés et français, dirigés par Catherine Verlaguet et Annabelle Sergent, et la présentation de cette pièce sur le lien au pays d’origine, l’écho de la violence, et la construction d’un nouvel avenir dans le pays d’accueil; L’inversion des perspectives, par les voyages vers le Sud d’Isabelle Hervouët, et la création de duos dansés en Égypte, au Liban et en France, réunissant un adulte et un enfant; Enfin, présentés par la consultante Barbara Pizzo, le “Jeu de la vie”, sollicitant le public dans la mise en scène d’un modèle de conflit et sa résolution, et le programme des “Scènes ouvertes”, mené par l’ASSITEJ Italie auprès de la communauté du jeune public transalpine pour faire du théâtre “une antidote à la haine”, et ayant abouti à un “Manifeste du théâtre pour les nouvelles générations”, aujourd’hui proposé à l’international.

L’intérêt porté au symposium par les professionnels internationaux réunis à Kristiansand confirme l’actualité du sujet et les  trois pays concernés souhaitent maintenant élargir leur coopération à d’autres partenaires européens, théâtres, artistes, médiateurs culturels, porteurs de projets impliquant des enfants migrants et leur familles.

Lire le Manifeste “Scènes ouvertes” (en italien et en anglais) : cliquez ici

La captation du Symposium (à visionner à partir de la 33ème minute)