Par Annabelle Sergent

À l’invitation de Scènes d’enfance – ASSITEJ France et de l’ASSITEJ internationale, j’ai rejoint des collègues espagnols et italiens, pour présenter un symposium sur la création et l’action culturelle autour de l’exil et de la migration, lors des Rencontres artistiques de l’ASSITEJ à Kristiansand (Norvège).

J’y ai parlé des étapes qui ont jalonné la création du spectacle Waynak. Cette invitation fût l’occasion de me replonger dans les archives de la création, et des rencontres avec les jeunes immigrés, primo-arrivants, qui ont été les témoins actifs de l’écriture de la pièce. Une plongée à travers une année scolaire de rencontres qui “déplacent”. Voilà je crois que c’est le mot “se déplacer”, accepter de se faire déplacer, de changer de paradigme. Se déplacer à Kristiansand, travailler avec les autres intervenants, échanger, croiser les points de vue, découvrir les points de vue de l’ASSITEJ Espagne, Italie, celui d’Isabelle Hervouet de Skappa! m’a reliée à une convergence de pensées, même si la forme diffère. Des initiatives riches de sens, pleines de force, portées par un engagement concret.

Je retiendrai le mot de la présidente de l’ASSITEJ Italie, Giovanna Palmieri : le théâtre jeune public doit s’emparer de ces questions politiques, qui sont des questions de vivre ensemble. Et donc de vivre tout court. J’en suis revenue assurée que ce travail rencontre en écho des pensées jumelles, pas si lointaines ; et de la nécessité de poursuivre… pour eux… pour nous…

Annabelle Sergent est directrice artistique de la Compagnie Loba et membre du bureau de Scènes d’enfance – ASSITEJ France
25 septembre 2019
94 Views

Les commentaires sont fermés