Aller à la rencontre de l’autre

Le 20 mars est une date particulière dans l’année du jeune public. Elle marque dans le monde entier la Journée du théâtre pour l’enfance et la jeunesse. Hasard du calendrier, elle est aussi la journée internationale de la francophonie. C’est cet axe singulier de la francophonie que Scènes d’enfance – Assitej France a souhaité travailler prioritairement au cours des derniers mois. Construire des histoires – un laboratoire permettant à des artistes francophones d’Afrique de s’engager collectivement dans la création jeune public, à partir de l’écriture – s’est tenu à Yaoundé (Cameroun), puis au Cap (Afrique du Sud) l’an passé. Imaginé et piloté par Scènes d’enfance – Assitej France, il a suscité la création d’un réseau africain actif et solidaire, inséré dans la communauté mondiale du jeune public. Une nouvelle session est en projet, à l’automne prochain.

Pour l’association, cet engagement international est aussi l’occasion de mettre en résonance, au delà des frontières, l’ensemble de ses projets, et notamment le 1er juin des écritures théâtrales jeunesse. Après les initiatives prises au Québec et en Belgique, c’est aussi en Afrique que cette manifestation dédiée aux auteurs et aux textes pour le jeune public se développe aujourd’hui, portée par les artistes de Construire des histoires.

Scènes d’enfance – ASSITEJ France s’efforcera, dans les mois à venir, de renforcer sa présence dans les festivals accueillant les rencontres annuelles de l’Assitej internationale. Pour nous tous, artistes et passeurs, il est indispensable de partager nos réflexions, d’échanger sur nos préoccupations communes avec d’autres professionnels, de pays et de cultures parfois très éloignées des nôtres. S’ouvrir à l’international, c’est d’abord aller à la rencontre de l’autre, de ses différences, avec l’ambition – et c’est essentiel – de l’écoute, de l’échange et de la construction commune et équitable. Des coopérations pourraient voir le jour, et nous en reparlerons, autour d’entrées comme la mobilité artistique, voire la co-production à l’échelle internationale.

Francophonie, espace européen, coopération Nord-Sud, les perspectives sont nombreuses, au bénéfice de la profession, mais aussi du public.

21 mars 2018
220 Views

Les commentaires sont fermés