De retour du Congrès

14 avril 2021
261 Views

Saviez-vous que vous êtes membre de l’ASSITEJ internationale ?

L’ASSITEJ vient de tenir son Congrès triennal. Celui-ci a évidemment eu lieu en ligne quand il devait se tenir à Tokyo et à Nagano, accueilli par l’ASSITEJ Japon et adossé au festival Mirai (qui a bien eu lieu mais avec un programme international in situ réduit).

Quelle expérience étonnante de se sentir partie prenante d’une organisation internationale et d’un rassemblement de milliers de personnes pendant dix jours, uniquement sur le web ! Si je m’interrogeais au préalable sur la viabilité d’un événement d’une telle ampleur, j’ai vite été convaincue.

J’ai pris part avec intérêt et plaisir à une dizaine de rencontres et d’ateliers qui m’ont mis en lien avec des professionnel·le·s issus de tous les continents, et nous avons véritablement appris à nous connaître et travaillé ensemble. J’ai pu visionner des spectacles étonnants, enthousiasmants parfois. Accompagnant les quatre équipes artistiques du programme français ou Sophie Marinopoulos, dont le rapport vient d’être traduit en anglais, j’ai échangé encore une fois avec des professionnels internationaux. Je me suis aussi laissée guider lors d’un atelier pour une expérience sur le mouvement inédite, en me sentant reliée à mes pairs depuis mon écran.

Tout cela a été permis par le travail remarquable fourni par le Comité Exécutif de l’ASSITEJ qui a dû réinventer l’événement prévu à Tokyo en mai 2020 en un Congrès en ligne en mars 2021, donc. L’ensemble a été imaginé avec brio par le comité et exécuté fort bien par le prestataire technique.

Or, lors d’un atelier, j’ai entendu que les membres des centres nationaux de l’ASSITEJ étaient de fait membres de l’ASSITEJ. Il m’a semblé que tous les adhérents de Scènes d’enfance-ASSITEJ France ne le savaient pas. Aussi, je partage cette bonne nouvelle : vous êtes membres de cette formidable organisation qui promeut la création à l’adresse de l’enfance et de la jeunesse et le droit des enfants à une vie culturelle et une éducation artistique de qualité partout dans le monde !
A propos de bonne nouvelle, j’ai le plaisir de vous transmettre que la France accueillera la Rencontre artistique 2025 (format plus modeste que le Congrès mais tout de même…), ce qui vous donnera l’occasion de rencontrer «en vrai» ces chouettes collègues généreux, curieux et talentueux qui font vivre l’ASSITEJ.

Internationalement vôtre,
Emilie Robert.