CR Ethique #2

La prise en compte des situations de handicap dans la création jeune public

Comment œuvrer ensemble à une meilleure prise en compte des situations de handicap dans la création jeune public, que ce soit au niveau de l’accueil des publics, de l’accessibilité des spectacles, de leur contenu mais aussi au sein des équipes artistiques ? Quelles sont les associations ressources et les financements pour faciliter et accompagner ces démarches ? Que pouvons-nous apprendre des expériences menées ?

Le 19 octobre 2021 a eu lieu au Théâtre Jean Vilar (94) le deuxième rendez-vous Ethique… et toc !, organisé avec la plateforme Ile d’enfance, plateforme régionale jeune public d’Ile de France. Après une mise en perspective proposée par Pierre Schmitt, docteur en anthropologie sociale et ethnologie, artistes, responsables de structures et membres d’associations ont présenté leurs pratiques et proposé de nombreuses ressources. Ils et elles ont également fait part des interrogations et des difficultés rencontrées, pour eux-mêmes, pour le public, comme dans le milieu professionnel et institutionnel.

Compte-rendu vidéo de la rencontre (Merci à PIXEL PROD. pour la captation)

 

 OUVERTURE 

 

PIERRE SCHMITT, docteur en anthropologie sociale et ethnologie – Introduction

À travers l’éclairage de sa thèse sur le travail artistique entre sourds et entendants, Pierre Schmitt introduit la différence entre déficience et handicap et propose une définition de “situations de handicap”. Il revient également sur l’accessibilité des professionnel·le·s et des publics au spectacle vivant, en citant plusieurs exemples.

C’est dans l’expérience partagée, issue du travail collectif, qu’on se forge non plus seulement une valorisation esthétique de la différence créative, mais aussi une conviction profonde, partagée, qu’il a d’autres manières de créer, de créer ensemble.Pierre Schmitt
 L’ACCUEIL DES PUBLICS 

 

BÉATRICE FUMET, responsable du pôle Action culturelle et jeune public au Théâtre Jean Vilar de Vitry-sur-Seine et AURORE FOSSET, coordinatrice réseau de l’association Ciné-ma différence 

Aurore Fosset et Béatrice Fumet présentent le dispositif ‘relax”, qui garantit l’accueil et l’accessibilité de tous les publics, mis en place au Théâtre Jean Vilar de Vitry-sur-Seine depuis 2018.

On est dans un cadre encore plus bien bienveillant que d’habitude. Ici, il n’y aura vraiment aucun jugement.
Aurore Fosset
Spot de sensibilisation de l’association Ciné-ma différence ici.Etude comparative internationale sur les Spectacles Relax ici.

 

CLÉMENCE PIERRE et DELPHINE HAMON, responsables de la programmation / production LSF et audio-description, Accès Culture 

Delphine Hamon et Clémence Pierre présentent Accès Culture, association qui accompagne les théâtres vers la mise en place de dispositifs d’accessibilité (audiodescription, adaptation…) pour les personnes en situation de handicap sensoriel. Elles donnent plusieurs exemples marquants de réalisations.

On parle bien de comédiens LSF et non pas d’interprètes, parce qu’il y a une vraie dimension de jeu dans cette dimension d’intégration artistique.Delphine Hamon

Site d’Accès Culture ici.

RICHARD LETEURTRE, co-directeur du Festival Imago et directeur du Pôle Art et Handicap 78 & 92 (SEAY) et MAGALIE THIAUDE, chargée de projet – Pôle art et handicap 95, Théâtre du Cristal 

Les deux intervenants introduisent le festival et le réseau Imago, ainsi que les outils mis en place pour faciliter le développement d’une politique culturelle dans les établissements médico-sociaux.

Lors d’une réunion entre un établissement culturel et des établissements médico sociaux, nous faisons les traducteurs.
Richard Leteurtre
Présentation et contacts des pôles arts et handicap ici.Teaser du Festival Imago 2020 ici.

 

 LES CRÉATIONS ET ÉQUIPES ARTISTIQUES 

 

JENNIFER LESAGE-DAVID, co-directrice de l’International Visual Theater et BACHIR SAÏFI, comédien

Jennifer Lesage-David présente l’IVT, structure dont les équipes sont mixtes (entendants/sourds) et qui propose des spectacles en langues des signes, ainsi que des formations à la langue des signes française. Bachir Saïfi raconte ensuite comment l’IVT l’a aidé à devenir comédien et les défis qu’il rencontre aujourd’hui en tant que sourd.

Nous portons un projet qui s’appuie sur les valeurs d’ouverture, de partage, de transmission.Jennifer Lesage-David

Site de l’IVT ici.

SÉVERINE COULON, metteuse en scène autour de La vie animée de Nina W

Séverine Coulon partage son expérience d’adaptation en LSF de sa création La vie animée de Nina W., les défis qu’elle a pu rencontrer, mais aussi tous les points positifs de cette aventure.

A chaque fois qu’on joue le spectacle dans sa version LSF, on a des retours magnifiques des spectateurs sourds et entendants.Séverine Coulon

Site de la Cie Les Bas-bleus et présentation de La Vie animée de Nina W. ici.

LÉONOR BAUDOUIN, directrice du Théâtre de l’Oiseau-Mouche et BÉRANGÈRE VANTUSSO, metteuse en scène (Compagnie Trois-6ix-trente) autour de la création de Bouger les lignes

Léonor Baudouin présente l’Oiseau-Mouche, à la fois compagnie et théâtre, au sein desquels travaillent des personnes en situation de handicap. Ce sont d’ailleurs quatre comédiens de l’Oiseau Mouche qui jouent dans Bouger les lignes, pièce dont nous parle Bérangère Vantusso.

Dans le jeu et pour le public, la question du handicap ne se pose même pas.Léonor Baudouin

Site de l’Oiseau-Mouche et présentation de Bouger les lignes ici.

CLÉA PETROLESI, autrice et metteuse en scène (Cie Amonine), autour de sa future création Personne n’est ensemble sauf moi sur les handicaps invisibles 

Cléa Petrolesi présente sa future création, qui mêle des artistes professionnels et des jeunes porteurs de handicaps, rencontrés au cours d’ateliers théâtre en collège et lycée.

L‘idée, c’est de créer l’écrin le plus beau possible, pour mettre leurs paroles en valeur.Cléa Petrolesi

Site de la Cie Amonine et présentation de Personne n’est ensemble sauf moi ici.

 CONCLUSION 

PIERRE SCHMITT, docteur en anthropologie sociale et ethnologie 

Pierre Schmitt conclut la journée en relevant les points saillants des différentes discussions et partages d’expériences.

C‘est aussi en faisant ces moments concrets de vivre ensemble que les obstacles et les barrières se lèvent. Pierre Schmitt

Questions et pistes de réflexion 

Au début de la rencontre, les participant·e·s ont fait part de leurs questions sur le sujet. Suite aux différentes interventions, ils ont ensuite pu échanger en petits groupes sur leurs questions préalables et partager leurs propositions et réflexions. En voici un aperçu : 

Boîte à questionsPropositions et réflexions
  • Comment mieux attirer le jeune public en situation de handicap vers le spectacle vivant ?
  • Formation / sensibilisation des équipes structurelles concernant l’accueil de personnes en situation de handicap
  • Comment rendre homogène la création avec les artistes “extra-ordinaires” et “ordinaires” ?
  • Quelles actions culturelles proposer et développer pour des enfants  en situation de handicap ?
  • Quels organismes peuvent aider les créateurs à prendre en compte les situations de handicap ?
  • Comment penser une réelle inclusion dans les projets d’action culturelle ? : partir des besoins et envies, identifier les acteurs, se rencontrer, co-construire
  • Inclusion dans notre réseau : participation du milieu médico-social, artistes en situation de handicap 
  • Comment dédramatiser le handicap : accueil, public, équipe ? : s’appuyer sur les droits culturels, prise en compte de l’autre dans son entièreté
  • Trouver un vocabulaire commun
  • Attention particulière au moment des réservations (billetterie) : besoin d’aménagement / d’un accueil particulier
  • Référentiel de compétences “encadrer les pratiques musicales en situation de handicap” en cours d’élaboration (contact : contact@pfi-culture.org)
  • Associer / faire avec
  • La JOIE : garder la joie
  • Se décontracter dans la création artistique.

Pour aller plus loin…

Les intervenantes et participant·e·s à la rencontre ont partagé des ressources autour du handicap, de l’inclusion et du jeune public. Cette liste n’est pas exhaustive et a vocation à se développer au fil de vos contributions (sous réserve qu’elles soient en adéquation avec le sujet).