Cape Town, une étape décisive pour le jeune public d’Afrique

20 juin 2017
210 Views

A plusieurs titres, le festival “The cradle of creativity” / 19ème congrès de l’ASSITEJ Internationale, qui s’est déroulé du 16 au 27 mai, à Cape Town, a représenté une étape importante dans l’histoire cinquantenaire du mouvement jeune public mondial. Le premier rassemblement de cette ampleur à s’être tenu sur le continent africain, aura, tout d’abord, permis à la communauté mondiale de rencontrer les acteurs du jeune public de nombreux pays d’Afrique, essentiellement subsaharienne, et de voir le travail qu’ils accomplissent, le plus souvent au prix d’un engagement personnel hors-normes. Au-delà d’une simple prise de conscience, les délégués ont pu croiser leurs connaissances et, à travers, notamment, les exemples des coproductions Nord – Sud et Sud – Sud présentées dans le programme, mais aussi les ateliers et les interventions des scientifiques durant les rencontres de l’ITYARN, réfléchir aux développement de futurs projets collaboratifs internationaux.

Pour les professionnels africains eux-mêmes, Cape Town aura représenté une occasion idéale, et longtemps attendue, de rassembler leurs forces. La présence à Cape Town d’une nouvelle génération d’artistes africains, investie dans des réseaux internationaux, et l’élection de Pamela Udoka (Nigéria) au Comité exécutif, ne peuvent que contribuer fortement à cette dynamique, qui constituera un axe de travail prioritaire pour l’ASSITEJ Internationale dans les années à venir. En soutenant, tout particulièrement, les projets des participants du programme de formation “Next generation” et du laboratoire “Construire des histoires”, ainsi que les centres nationaux de l’ASSITEJ en Afrique, elle souhaite être en mesure, dans les années à venir, de lancer un réseau régional renouvelé, et commun aux trois langues d’usage dominantes que sont l’anglais, le français, et le portugais.