Retour sur la rencontre de Quimper : commencer par décrire le réel

12 janvier 2018
411 Views

Dans le cadre festival Théâtre à Tout Âge 2017, l’association Scènes d’enfance-Assitej France, le réseau Ancre et Très Tôt Théâtre ont souhaité donner la parole aux artistes, lors d’une rencontre, le 19 décembre dernier, consacrée aux conditions de production dans le secteur jeune public.

Réunissant près de 80 personnes, cette rencontre professionnelle avait pour objectif de faire émerger de premiers constats sur la production jeune public, dans la perspective de la réalisation prochaine de l’Étude sur les conditions de production/diffusion du spectacle jeune public menée par Scènes d’enfance – ASSITEJ France, qui accompagnera le Tour d’enfance à travers les territoires, jusqu’en mars 2019.

Trois artistes, Séverine Coulon (Cie Séverine Coulon), Céline Garnavault (Cie La Boîte à Sel; Vice-présidente de Scènes d’enfance – ASSITEJ France) et Laurance Henry (AK Entrepôt), étaient principalement invitées à témoigner. Leurs interventions, directement inspirées de montages de spectacles récents, voire en cours de production, ont mis en exergue la faiblesse chronique des ressources disponibles pour les créations, qu’il s’agisse du financement artistique et administratif du projet, ou de la mise à disposition de moyens lors de résidences de création parfois budgétairement déficitaires. Pour compenser, les compagnies sont amenées à adopter toute une gamme de stratégies, reposant, en premier lieu, sur une précarité massive de leurs personnels. Une vision équitable des coûts de production impliquerait, selon les mots de Marie Levavasseur (Compagnie Tourneboulé), de “lever les tabous autour des chiffres”, et de prendre en compte les dépenses réelles.

La présentation par Séverine Coulon de son compagnonnage avec le Bouffou Théâtre à la coque, à l’occasion de la création du spectacle “Filles et soie”, a permis, également, de mettre en lumière un mode de coopération original, réunissant une compagnie naissante et une structure établie au service d’un projet.

A lire : un article du Piccolo sur la rencontre de Quimper : cliquez ici