L’Étude “danse” de l’ONDA illustre l’importance des spectacles jeune public

21 novembre 2019
107 Views

Parmi les 50 spectacles les plus diffusés ces dernières années, 32 s’adressent à l’enfance et la jeunesse, dont 15 en tête de liste

L’étude sur “La diffusion de la danse de 2011 à 2017”, publiée récemment par l’Office National de Diffusion Artistique (ONDA), et réalisée sous la direction de Daniel Urrutiaguer, voulait faire le point sur la circulation des spectacles dans un secteur jugé “stagnant”.

Dans un bilan général plutôt morose, avec une moyenne de 8 représentations par an et par spectacle, une moyenne proche de 60% de productions exploitées seulement un an, le secteur jeune public se singularise par son dynamisme. “Les spectacles destinés à l’enfance et la jeunesse“, notent les auteurs, “ont représenté moins de 6% de l’ensemble des spectacles diffusés en France, mais leur volume de diffusion a été supérieur à celui des spectacles « tous publics » de façon très significative puisqu’ils ont constitué presque 15% des séries de spectacles de danse programmés par les lieux ou festivals et un peu plus de 21% des représentations. Ainsi, le nombre moyen de représentations en France par spectacle a été de 33 pour la catégorie enfance et jeunesse et de 7,4 pour les autres spectacles sur la période des cinq ans. Cette nette supériorité découle de séries en moyenne plus longues (2,9 représentations par spectacle contre 1,8) et d’un nombre de lieux de diffusion pour chaque spectacle en moyenne plus élevé (11,4 contre 4).

Ces conclusions rejoignent celles de l’étude menée par notre association sur la production et la diffusion de la création jeune public, disponible ici.

Consulter l’étude “La diffusion de la danse en France de 2011 à 2017” (version synthèse) : cliquez ici