L’art comme déplacement : réinventer la médiation

6 décembre 2016
333 Views

Une rencontre professionnelle proposée par l’ANRAT, le Festival d’automne et la MGI. Jeudi 20 octobre de 15h à 17h

Accueillir des artistes dans  sa classe  ou au sein d’un groupe, les inviter à aller à la rencontre d’œuvres contemporaines ou patrimoniales, programmer ces œuvres dans  des lieux ou des espaces inhabituels pour décaler le regard et engager à une approche singulière  sont des démarches mises  en oeuvre par les artistes, les enseignants ou animateurs comme par les programmateurs.

Quel est l’enjeu de ces démarches qui tendent à se généraliser ? S’agit-il d’un objectif en soi ou plus simplement de mettre l’art au contact d’un public toujours plus large en le rendant plus accessible ? S’agit-il de questionner les œuvres elles-mêmes en provoquant la surprise, le contraste, ou de questionner les lieux qui les accueillent et ceux qui les fréquentent ? S’agit-il de remettre à plat des savoir-faire pour nouer ou renouer les fils d’un dialogue, d’une curiosité émoussée par une multitude de sollicitations toujours plus innovantes ?

Pour les relais, les « passeurs » culturels que nous sommes, le questionnement reste permanent : comment créer le lien entre les propositions et les attentes, comment éveiller à l’inattendu, comment « réinventer la médiation » pour l’adapter aux nouvelles propositions tout en prenant en compte  les publics ?

Ce sont des questions que nous poserons à nos trois intervenants au cours de cette  rencontre.

AVEC :
Lionel ARNAUD
Vice-doyen de la Pédagogie et de la Formation à l’Université Toulouse 3, Lionel Arnaud est responsable des Master « Sport & Territoires » et « Ingénierie du développement territoriale par le sport et les loisirs ».  Ses thèmes de recherche portent entre autres sur les politiques de développement socioculturel des villes européennes, et la politisation et dépolitisation de la culture et des pratiques culturelles. Parmi ses articles et ouvrages, citons Elargir la participation à la vie culturelle. Expériences françaises et étrangères (Ed. de l’Observatoire des Politiques Culturelles, 2015), co-dirigé avec Cécile Martin et Vincent Guillon ; Entre expérimentation culturelle et domestication économique : les ambiguïtés d’une médiation par l’art dans le Carnaval de Notting Hill et le Défilé de la Biennale de la danse de Lyon  (Lien social et politique, n° 60, 2008) ; Action culturelle et émancipation par la culture. Un éclairage socio historique (Informations sociales, n° 189).

Dominique BÉRODY
Délégué général jeunesse et décentralisation en Yvelines et de la Biennale Odyssées-en-Yvelines au Théâtre de Sartrouville, Dominique Bérody a pour ambition d’ouvrir la création théâtrale pour les jeunes publics et la jeunesse à la langue des auteurs d’aujourd’hui et des nouvelles écritures scéniques.
Co-créateur de Scènes d’enfance et d’ailleurs, dont il a été le président de 2004 à 2009, Dominique Bérody a également été Président de l’ASSITEJ/France. Il est membre du comité de pilotage de La Belle Saison pour l’enfance et la jeunesse, et du comité d’experts DRAC Île-de-France.
Chroniqueur jeune public de la revue Théâtre (Actes-Sud) de 1993 à 1998, auteur de plusieurs ouvrages sur le théâtre Jeune Public, il a publié aux Éditions Très Tôt théâtre, qu’il a créées, Jean-Louis Bauer, Reine Bartève, Bruno Castan, Françoise du Chaxel, Borje Lindstrom, Claude Morand, Dominique Paquet, Françoise Pillet, Frédéric Revérend, Karin Serres.

Christine BOLZE
Consultante au sein de la coopérative d’étude La Terre est ronde à Lyon, et enseignante à l’Université, Christine Bolze possède une expérience professionnelle principalement dans les secteurs du développement culturel et des sciences de l’information. Elle a dirigé par ailleurs des centres ressources dont le dernier était dédié à l’éducation artistique et culturelle.
Membre du collectif Pour l’éducation par l’art, Christine Bolze est associée à des compagnies d’art vivant,  et  préside l’agence Filigrane laboratoire de médiation artistique.

MODÉRATRICE :

Rafaëlle JOLIVET-PIGNON
Rafaëlle Jolivet Pignon est docteure en études théâtrale et collabore à de nombreuses créations théâtrales, en tant que dramaturge ou collaboratrice artistique. Chargée de cours à Paris 3, elle enseigne également en option théâtre au lycée Romain Rolland d’Ivry Sur/Seine. Auteur de dossiers pédagogiques pour le CNDP, elle participe de plus à la formation des enseignants aux enseignements de théâtre. Elle a publié différents articles sur le théâtre contemporain, notamment sur la question des écritures de plateau et participe aux activités du groupe de recherche Écriture textuelle/scénique à Paris 3.

Entrée libre sur réservation :
par mail ou 01 42 36 33 52

Lieu :
Maison du gete et de l’image
42 rue Saint-Denis 75001 Paris
M° Châtelet – Les Halles

(Source : ANRAT)