Par Scènes d’enfance – ASSITEJ France

Lentement, s’ouvrent de nouvelles perspectives dans la vie quotidienne de chacun d’entre nous. Trop lentement, si l’on repense à ce que nous avons perdu, en deux ans seulement, de liberté d’esprit et de corps. Mais tout de même : le spectacle jeune public est toujours debout. Les festivals font le plein. Les spectacles tournent. L’activité redémarre, malgré toutes les incertitudes que les équipes ont dû affronter. Malgré les brutales pertes de sens qu’ont entraînées les confinements successifs et l’absence du public. Malgré l’attitude erratique des pouvoirs publics vis-à-vis des artistes et des enfants.

Le jeune public est là. Nous le devons d’abord à la persistance de l’idée d’un service public de la culture, présent sur tous les territoires. Pour combien de temps encore? À quelques semaines des élections, alors que la culture est scandaleusement absente des débats, il nous faut le rappeler avec force : loin d’être un luxe, le soutien à la création et à la diffusion des œuvres du spectacle vivant fait partie intégrante d’un projet de société pour la France et pour ses habitants. Dans la conclusion du message qu’elle nous a adressé à l’occasion de la Rencontre Nationale des plateformes, Roselyne Bachelot salue la contribution essentielle du secteur jeune public dans ce domaine.

Pour sa part, c’est à la faveur de l’engagement continu des professionnel·le·s durant ces deux années, que Scènes d’enfance – ASSITEJ France a pu poursuivre son travail de structuration, de mise en valeur, et de partage au service du spectacle jeune public. Le 1er juin des écritures théâtrales jeunesse et Avignon Enfants à l’honneur 2022 se préparent et se renouvellent. En ce printemps, nous lançons également, avec nos partenaires, de nouveaux projets. La toute première Semaine des arts vivants pour l’enfance et la jeunesse (titre provisoire), nouveau temps fort dédié à la pluralité des formes et des disciplines, donnera, entre autres, lieu à une journée d’études « Écritures plurielles dans le spectacle vivant et jeune public », organisée avec le Centre National des Arts du Cirque, et Themaa, le 18 mars au TJP de Strasbourg. Au-delà, c’est la préparation des Rencontres Artistiques de l’ASSITEJ internationale et du 60ème anniversaire ce cette dernière, en 2025 à Marseille qui débute avec pour objectif, une large participation de tous les territoires.
Nous restons cependant attentif·ve·s aux effets de la crise, et un nouveau Mardi en chantier, le 15 mars, permettra de débattre ensemble sur les impacts de cette période difficile au sein des équipes, et de chercher des pistes pour les surmonter.

Puisqu’il s’avère que les temps changent, et que nous pouvons à nouveau nous rencontrer, c’est avec un immense plaisir que nous vous attendons à tous ces rendez-vous.

22 février 2022
128 Views

Les commentaires sont fermés