Lettre ouverte de Scènes d’enfance – ASSITEJ France

Télécharger la version pdf

“Nous, professionnel·le·s du spectacle vivant pour l’enfance et la jeunesse, réuni·es au sein de l’association nationale “Scènes d’enfance – ASSITEJ France”, nous nous adressons aujourd’hui à toutes celles et ceux qui sont engagé·es, partout en France, en faveur des jeunes générations.

Au-delà du secteur que nous représentons, nous souhaitons également nous adresser à toutes celles et ceux qui partagent la conviction que la culture en général, et les arts en particulier, contribuent au développement et au bien-être de l’enfance et de la jeunesse : le soin porté aux jeunes générations constitue, plus que jamais, une urgence politique majeure dans le contexte social et environnemental actuel.

Forts de notre dynamique collective, de nos actions et de nos compétences, en lien avec nos partenaires institutionnels, éducatifs et associatifs, nous œuvrons depuis des décennies à la mise en œuvre d’une politique ambitieuse et à l’aménagement culturel du territoire. Nous nous sommes toujours engagé·es dans la vitalité de la création et de son exigence, dans l’intelligence de la médiation, dans la nécessité de la formation sur l’ensemble de notre pays.

En 2015, “La Belle Saison pour l’enfance et la jeunesse” avait permis un nouvel élan, avec une certaine reconnaissance, un soutien plus affirmé à la création jeune public de la part des pouvoirs publics et une structuration ambitieuse : celle-ci s’est concrétisée notamment par la création des scènes conventionnées d’intérêt national “Art, Enfance et jeunesse”, le déploiement de plateformes territoriales dans chacune des nouvelles grandes régions et d’un soutien aux équipes artistiques plus conséquent.

Or, aujourd’hui, des fragilités s’accumulent. Les crises sanitaire, politique et énergétique, des successions mal préparées à la direction d’équipements culturels ou les désengagements politiques et financiers, mettent à mal, voire anéantissent des projets artistiques, culturels et territoriaux volontaristes.

L’association Scènes d’enfance – ASSITEJ France est toujours attentive et vigilante aux destins de ses adhérent·es et plus largement à celui des acteur·trices de la création pour la jeunesse.

Force est de constater que ce sont aujourd’hui des associations militantes, des établissements reconnus, des lieux culturels moins repérés, tous engagés auprès des acteur·trices de la création jeune public et des équipes artistiques qui sont menacés.

Nous pouvons citer et regretter notamment la fermeture de la scène conventionnée la Machinerie 54 à Homécourt, la liquidation de l’association Le Théâtre du Pélican à Clermont Ferrand, la fragilisation du Festival Momix à Kingersheim et de La Minoterie à Dijon.

Ces remises en cause, pour certaines brutales, menacent la prise en compte équitable de l’enfance et de la jeunesse à l’échelle de l’ensemble du territoire et déstabilisent l’économie déjà fragile du secteur et des équipes artistiques qui ont fait le choix de la création jeune public. Tout ceci au risque d’accroître la “malnutrition culturelle1” de l’enfance et de la jeunesse et l’absence de la rencontre du jeune public avec les œuvres d’art.

Nous sommes pleinement conscient·es que les crises actuelles poussent les collectivités à des économies dures et nécessaires, qui ont des répercussions sur tous les secteurs confondus, secteur culturel inclus. Mais face à ce constat alarmant, nous souhaitons réagir en vous proposant d’œuvrer ensemble, dans un mouvement collectif, constructif et solidaire.

Et ce pour deux raisons :

La première, essentielle : celle du soin et de l’attention que nous devons apporter à l’enfance et à la jeunesse et à leur entourage.

La seconde, tout aussi politique : combattre le recul de l’accès du plus grand nombre à la culture dès le plus jeune âge, et maintenir une équité territoriale en matière d’offre culturelle, à travers le maillage exceptionnel qui distingue la France.

Aussi, nous souhaitons inviter tou·tes les élu·es à nous rejoindre pour réfléchir et structurer un mouvement collectif autour des droits culturels pour l’enfance et la jeunesse, territoire par territoire, région par région, en réunissant l’ensemble des partenaires institutionnels et culturels à travers l’écriture commune d’un schéma structurant ambitieux et innovant, insufflant une nouvelle énergie constructive et vertueuse.

Une première étape de ces échanges communs serait la rencontre professionnelle “Comment prendre soin de la Jeunesse ?” organisée le 29 janvier 2023, avec des élu·e·s à Kingersheim (67) dans le cadre du festival Momix. Plusieurs autres rendez-vous se mettent en place, dont celui de L’Enfance des arts, porté par notre association, qui sera une belle occasion d’entreprendre des projets innovants et participatifs sur tous les territoires entre le 20 et 27 mars 2023.

Ce combat politique essentiel à nos yeux doit être partagé par tou·tes ; Scènes d’enfance – ASSITEJ France souhaite y prendre pleinement sa part et y contribuer en travaillant conjointement avec l’ensemble des élu·es, avec le même désir : celui du vivre ensemble, du soin à apporter aux citoyen·nes d’aujourd’hui et de demain que sont les jeunes générations.”

Les membres du Conseil d’administration de Scènes d’enfance – ASSITEJ France

1 :  Cf. Sophie Marinopoulos, Une stratégie nationale pour la santé culturelle, Rapport au ministère de la Culture, 2019.

 

28 novembre 2022
437 Views

Les commentaires sont fermés